Brumath Kotoka

"De l'humanitaire, oui mais pas n'importe comment !"

Archive pour la catégorie 'Non classé'

Petit zoom sur nos 2 reportrices en herbe

Posté : 26 août, 2017 @ 11:31 dans Non classé | Pas de commentaires »

reportrices

Valentine Doriath Wolff et Valentine Nonnenmacher, nos 2 reportrices sur le terrain ont rejoint l’association Brumath Kotoka il y a 2 ans.

Investies d’abord localement dans les actions et manifestations organisées par l’association pour récolter les fonds nécessaires aux financements de ses projets, elles viennent de partir avec une vingtaine de membres en Côte d’Ivoire pour effectuer leur 1ère mission.

A coté d’anciens membres ayant déjà une bonne connaissance du terrain, dotés d’excellentes qualités professionnelles dans divers métiers qu’ils exercent en France, elles découvrent l’Afrique et un morceau de vie, inconnu de nous européens, et bien éloigné des contraintes et règles qui sont souvent les nôtres.

Mais une belle expérience qu’elles nous ont fait partager via leurs messages quotidiens.

Peut-être êtes-vous tenté de partager avec les membres de l’association cette belle cause humanitaire ?

Alors, venez nous rejoindre en envoyant votre demande à l’adresse suivante :

association.brumathkotoka67@gmail.com

Les toutes dernières news

Posté : 23 août, 2017 @ 9:33 dans Non classé | Pas de commentaires »

23/08/2017 06h01

Venons d’arriver à Bruxelles après un vol de nuit d’Abidjan.

08h46

Attendons nos bagages à Francfort

08h56

Venons d’apprendre que suite à grève à l’aéroport de Bruxelles, nous n’avons pas nos bagages !

Il était une fois…l’histoire mouvementée d’un container…

Posté : 23 août, 2017 @ 9:29 dans Non classé | Pas de commentaires »

Le 21 août 2017 9:26

Hier nous avons eu une belle surprise.

Lorsque nous étions à la messe le matin, le prêtre a parlé de notre situation à l’assemblée. Il nous remerciait pour tout ce qui avait été fait et il disait être attristé par la tournure qu’ont pris les évènements suite à la non venue du container. Un discours spontané et très juste.

Courant de l’après midi, deux hommes, des défenseurs des droits de l’homme de Côte d’Ivoire sont venus nous trouver au séminaire. Ils disaient avoir entendu les paroles du prêtre le matin même et en étaient choqués. Ils étaient outrés par la situation qui nous arrivait et décidèrent de nous aider. Ils ont utilisé leur réseau et nous on emmené jusqu’au député d’Aboisso. Il était surpris  que notre container soit bloqué alors que nous venions dans le but d’aider la santé du pays.

Ce dernier nous a convié chez lui afin d’éclaircir la situation.

Un bel accueil ! Nous avons été heureux de voir que notre cause, nos démarches étaient reconnues .

Nous avons espoir que les choses bougent un peu plus désormais. Nous attendons de voir même si nous partons demain. On nous a promis que notre container, même si nous ne sommes plus sur place, sera entre de bonne main en notre nom. Que le matériel qui s’y trouve sera reparti de la manière dont nous le souhaitions, c’est à dire une partie pour l’hôpital d’Aboisso et l’autre partie pour notre village, Kotoka.

C’est une note positive pour nous après tous ces retournements de situation.

Nous repartons désormais vers Abidjan avec le coeur un peu plus léger.

 

Fin des travaux….Et c’est déjà le grand retour..

Posté : 21 août, 2017 @ 10:28 dans Non classé | Pas de commentaires »

Message 20/08/2017 20h28

Cette fin de semaine a été plutôt longue en attente pour la plupart de l’équipe. Malheureusement tout le monde ne pouvait pas être utile au chantier. Le container n’étant toujours pas arrivé, les travaux sont restés bloqués et nous n’avons pas pu mettre tous nos projets en œuvre.

CHR Aboisso 1 CHR Aboisso 2 CHR Aboisso 3 CHR Aboisso 4 CHR Aboisso 5 CHR Aboisso 6 CHR Aboisso 7 CHR Aboisso 8 CHR Aboisso 9 CHR Aboisso 10 CHR Aboisso 11

Une déception autant pour l’équipe que pour les locaux à qui nous avions promis des lits, du matériel médical, du matériel de chantier, des médicaments qui auraient été bien utiles à l’hôpital.

Néanmoins, nous avons construit la dalle d’entrée des urgences de l’hôpital avec les moyens que nous avons trouvés sur place ainsi que distribué des médicaments que nous avions dans nos valises à l’hôpital. Ils nous en étaient reconnaissants !

Ayant plus de temps que prévu, une partie de l’équipe a pu s’intéresser davantage aux activités des locaux telle que la cérémonie de remise de blouses des infirmiers de première année de l’Infas (institut de formation des agents de santé d’Aboisso) grâce à une invitation offerte par les sages femme de l’hôpital avec lesquelles nous avions sympathisé !

Nous en avons également profité pour refaire un tour dans la ville et son marché local.

Par ailleurs, une des jeunes filles qui s’occupait de nous, Rosa, fêtait ses 20 ans. Pour cette occasion, nous lui avons appris à faire des crêpes au plus grand plaisir des africains comme des français !

Heureusement, nous sommes une bonne équipe avec une belle union et bonne ambiance, ce qui nous a permis de passer au mieux notre temps !

C’est déjà le grand retour ! Les travaux étant finis sur le chantier, l’équipe au complet ira cet après midi à la lagune. Un endroit  » paradisiaque  » d’après les locaux. Nous avons hâte de voir cela.

Demain matin, c’est déjà le grand départ ! Nous partirons du petit séminaire d’Aboisso qui nous a accueilli durant plus de 3 semaines. Nous nous rendrons en un premier temps à Grand-Bassam puis en un second temps, le mardi, à Abidjan, la capitale, pour nous rendre à l’aéroport !

Et mercredi, nous serons enfin de retour chez nous dans notre bien chère Alsace !!!

 

Notre petit séjour à Kotoka ! (du samedi au mardi)

Posté : 17 août, 2017 @ 10:32 dans Non classé | Pas de commentaires »

kotoka1 kotoka2 kotoka3 kotoka4Message 16/08/2017 à 16h17

Samedi dans l’après midi, nous avons pris un Kia pour nous emmener jusqu’à Kotoka.  On est resté coupé du monde durant 3 jours à Kotoka. Deux heures de route séparent Kotoka d’Aboisso, dont une heure de piste… et qui dit piste en saison de pluie dit ambiance et sensations garanties ! Les pentes étaient glissantes et il y avait de nombreuses crevasses digne d’un parc d’aventure grandeur nature ! D’après les générations précédentes s’étant rendues à Kotoka, la piste était bonne ! (Tout est relatif…)

À notre arrivée, nous avons été chaleureusement accueillis par de nombreux enfants et par les résidents du dispensaire. Nous avons également fait la connaissance de l’infirmier, Corneille et de la sage femme, Blanche (sic). Deux personnes avec une conscience professionnelle remarquable. Le dispensaire ainsi que la maternité ont été très bien entretenus par toutes leurs équipes. Cà a été une belle satisfaction pour l’équipe de voir que leur travail avait été respecté et préservé ! Les lieux sont propres et entretenus. L’hygiène et la prise en charge des patients est présente. Nous avions ramené plusieurs sacs de médicaments pour le dispensaire que nous avons triés avec Corneille. Il nous a d’ailleurs permis d’assister à des consultions ce qui a été très enrichissant. De même Blanche, nous a ouvert les portes de la maternité afin de nous faire découvrir un peu de son travail. Sans eux le séjour n’aurai pas été le même !  Nous leurs en sommes reconnaissants. Nous avons fait quelques travaux d’entretien comme la fermeture d’un puits avec du béton où la dalle avait cassé. Nous avons également chercher à résoudre un problème au niveau du château d’eau. Nous avons repeint le séchoir et ranger le container déjà présent afin de faire de la place pour le prochain toujours sans nouvelles d’ailleurs… Petit tour dans le village en passant par des artisans locaux tels que le forgeron, des planteurs ( cacao, hévéa, banane … ) sans oublier la présentation officielle des nouveaux membres de l’association au conseil du village et de son roi. Bien évidemment, petit détour obligé à l’intemporel maquis chez Thérèse. En soirée, après le dîner, certain sont allés danser au maquis de Stanislas.

Dimanche, nous avons assisté à la messe du village bien évidemment à l’image de l’ambiance africaine à savoir pleine de vie, sourire, danse, couleur et chant de la chorale des enfants. Tout notre séjour a été accompagné par les enfants du village curieux et surpris de voir autant de « blancs ». Ils étaient très intrigués, affectueux et à la recherche permanente d’échanges avec nous !

Partage a été le mot d’ordre entre jeux, danse, chants et discussions, les enfants nous ont offert leurs plus beaux sourires (facteur n’est pas passé, la Macarena, couronnes de fleurs). Par ailleurs, Cécile nous a régalé tout au long du séjour par ses plats généreux et goûteux ! Nous avons apprécié le fait qu’elle nous transmette un peu de son savoir en nous apprenant une pâtisserie locale. Ensemble, nous avons réalisé les fameuses « croquettes » africaines. Pour finir, le directeur de l’école primaire a tenu à nous montrer le travail réalisé au sein de la bibliothèque désormais pleine de livres. Pour le dernier repas, un mouton à la broche nous a été offert pour nous remercier de cette collaboration qui perdure maintenant depuis plus de 20 ans.

A midi, drôle de sandwich

Aujourd’hui, mercredi nous sommes retournés sur le chantier d’Aboisso afin de finir la toiture et le crépi. Le retour à midi a été riche en émotion. Nous avons été percutés à l’arrière par un camion ce qui a engendré un contact à l’avant avec un autre mini bus. Nous avons été pris en sandwich. Heureusement, nous roulions doucement. L’équipe a été très choquée, mais pas de blessés graves. Nous reprendrons le chemin du chantier plus tard dans l’après midi. Que d’aventures …

Au son du tam tam et sans téléphone

Posté : 15 août, 2017 @ 10:07 dans Non classé | Pas de commentaires »

Nos reportrices en herbe « Valentine & Valentine » sont parties en brousse…loin de leur tél ! un exploit ! Nous avons essayé de les convaincre de se mettre au tam tam…mais le maniement ne semble pas si simple car nous ne recevons aucun écho.

Alors, il va nous falloir patienter un peu encore pour qu’elles arrivent à se désembourber des 30 km de piste depuis Kotoka, aidées par les autres membres de notre association..

En route pour Kotoka

Posté : 12 août, 2017 @ 11:08 dans Non classé | Pas de commentaires »

Message du 11/08/2017 à 23h42

KOTOKA village 2004

Aujourd’hui (11 août), nous avons poursuivi nos travaux à l’hôpital durant l’ensemble de la journée. Nous avons terminé la construction de la plateforme pour la toiture à l’aide de planches de bois.

Nous avons décidé de créer l’ouverture pour la mise en place de la porte malgré l’absence du container. Nous utilisons des matériaux et outillages présents sur place afin d’avancer au maximum les travaux prévus initialement. Nous attendons impatiemment, ainsi que l’ensemble de l’équipe médical, l’arrivée de ce fameux container.

Demain, une nouvelle aventure nous attend, départ pour Kotoka ! Un sacré périple paraît-il, d’après les « anciens » !

 

Entre chantier et attente du container

Posté : 11 août, 2017 @ 10:54 dans Non classé | Pas de commentaires »

Message reçu 11/08/2017 à 9h59

Aujourd’hui (10 août) journée complète au chantier !

Après plusieurs centaines de pelletées de sable et de gravier, nous avons terminé de bétonner la dalle parfaitement lisse grâce au savoir-faire de notre Danny !

Nous avons également monté les poteaux et planches de bois servant de soutien à la toiture.

Sous le soleil d’Aboisso, nous avons uni nos forces dans la création d’une rampe d’entrée aux urgences permettant de faciliter les entrées en service.

Concernant le container, nous sommes toujours en attente de son arrivée. Malgré toutes les démarches effectuées auprès des responsables et directeurs, rien ne bouge. Nous sommes tous très déçus et affectés par ce problème. La problématique  reste d’ailleurs la même : nous sommes bloqués dans les travaux puisque tout le matériel nécessaire à son avancée se trouve dans le container.

Nous avons donc pris la décision de nous rendre ce samedi sur Kotoka.

chantier 10082017 3 chantier 10082017 1 chantier 10082017 2 chantier 10082017 4 chantier 10082017 7 chantier 10082017 5 chantier 10082017 6 chantier 10082017 8

Un repos bien mérité après le dur labeur de la journée

Posté : 10 août, 2017 @ 11:19 dans Non classé | Pas de commentaires »

Message du 10/08/2017 à 00h47

Aujourd’hui, nous avons passé notre journée à faire le béton !

Nous étions tous contents de travailler et de pouvoir admirer le fruit de notre travail fin de journée !

La dalle a été complètement bétonnée. Nous avons également créé une rambarde pour faciliter l’accès des blessés aux urgences.

chantier IMG_4755 chantier IMG_4768 chantier IMG_4766

Fin de journée, nous étions tous fatigués mais ravis de bien avoir travaillé.

Aujourd’hui, il y avait de l’ambiance dans notre petit bus prévu pour 20 personnes (alors que nous sommes 26) conduit par Victor, un ancien ami de Kotoka.

super bus IMG_4480

entrée séminaire IMG_4505

L’entrée du petit séminaire où Victor, notre chauffeur, a tenté de multiples périlleuses montées (trop de boue).

Malheureusement, le container n’est toujours pas là et nous nous retrouvons bloqués.

Une bonne douche  » rafraîchissante » et un bon repas nous attendait au petit séminaire où nous logeons maintenant depuis plus d’une semaine.

douches IMG_4731 brossage dent IMG_4698

Les rafraîchissantes douches du séminaire !

Ce petit séminaire accueille durant l’année scolaire des garçons du collège jusqu’au lycée. Il est d’ailleurs réputé pour connaître les meilleurs taux de réussites de la région au bac !

classe du séminaire IMG_4647

Une salle de classe du petit séminaire (accueillant plus de 40/50 élèves)! 

enclos lapin IMG_4566
Les clapiers du petit séminaire où nous avons fait des ré-aménagements et du nettoyage afin d'offrir 
un meilleur abri pour les lapins. Nous avons expliqué aux locaux l'avantage de mettre de la paille 
pour faciliter l'entretien de ces derniers. 

 

Quand il faut se mettre au rythme africain

Posté : 9 août, 2017 @ 11:12 dans Non classé | Pas de commentaires »

Message 09/08/2017 00h33

Aujourd’hui, l’équipe a connu une baisse de moral d’une part par le départ de Héloïse et d’une autre part dû a la lassitude à attendre l’arrivée des moyens pour reprendre le chantier. En Afrique, la ponctualité a du mal à se faire respecter.  C’est un autre monde où patience et tolérance sont maître mot.

Aujourd’hui, on nous avait promis la venue du gravier et du sable pour pouvoir faire du béton afin de continuer la dalle pour faciliter les entrées des ambulances et aux urgences.

Ce fameux chargement devait être là pour 8h puis 10h 14h et toujours rien.

Une partie de l’équipe en a profité pour visiter la maternité et assister à des accouchements. L’autre partie de l’équipe est restée bloquée au chantier à attendre … et un petit miracle est apparu à 16h ! Notre fameux gravier est arrivé !

La nuit tombant pour les 18h, il nous restait 2h pour travailler. Nous étions tellement heureux de cette arrivée que tout le monde s’est vu reboosté et le béton coulait à flot !

Ce soir, un délicieux repas nous a été concoctée par les locaux ! Nous avons eu le plaisir de déguster les fameuses bananes plantain, quel délice…

08 6 08 5 08 4 08 3 08 2 08 1

Nous sommes toujours en attente du container,il est désormais temps d’aller se coucher, une journée en béton nous attends demain !

12345
 

Blog du niveau intermédiaire |
CISV Multikulti Village - F... |
Comite des Fêtes - Châtill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Afabourboule2014
| Fcpe Teloché
| 4lpushtrophy2015